Comment améliorer le compostage des matières issues des toilettes sèches écologiques ?

2 août 2023

En France, de plus en plus de personnes utilisent les toilettes sèches qui sont une solution économique qui permet de transformer les excréments humains en compost. Le compostage de ces matières issues des toilettes sèches est une technique obligatoire pour tous les utilisateurs français. Comment réussir le compostage de ces déchets ?

Compostage : qu’est-ce que c’est ?

Le compostage des déjections humaines issues des toilettes sèches est un processus biologique de leur assainissement et de leur décomposition. Composter c’est également transformer ces déchets en un produit de qualité pour le sol (terre fertile ou humus). Cela permet à la fois le bon retour des déjections au sol et la préservation de la santé publique.

A lire en complément : Comment trouver un emploi rapidement ?

Les composts sont composés d’éléments variés comme les micro et macro organismes (bactéries, champignons, etc.). Les déjections humaines contiennent également des matières organiques comme les fèces et des éléments riches en azote notamment l’urine. 

Que dit la réglementation française sur le compostage des matières issues des toilettes sèches ?

Le compostage des matières issues des toilettes sèches est une obligation prévue par l'arrêté du 22 avril 2008. Cependant, cette loi a également fixé des règles de compostage à respecter par les particuliers. En effet, ceux-ci doivent réaliser du compost dans un bac fermé et sur une aire étanche.

A découvrir également : Quels sont les critères à prendre en compte pour choisir un photographe au Pays Basque ?

De plus, il est interdit de le faire à ciel ouvert ou en tas. Bien qu’il soit déconseillé de séparer le compost du sol en France, certains particuliers sont autorisés à ne pas les séparer. En effet, un bon compost doit être en contact direct avec le sol. Ceci lui permet de profiter de l’action des divers organismes de la faune et de la flore et de la faune, favorisant un assainissement optimal.

Il faut toutefois préciser que le compostage à même le sol est possible pour certains particuliers. Dans ce cas, le compost est en petites quantités. Le composteur doit également avoir un couvercle pour préserver les déchets lors des intempéries telles que les fortes pluies.

Comment réaliser un bon compost ?

Il convient de noter que le compostage se fait en deux grandes étapes : la décomposition et la maturation. Les matières organiques sont décomposées grâce à l’activité des micro-organismes. On note aussi une augmentation de la température, une réduction du taux d’oxygène et de leur volume.

En revanche, lors de la phase de maturation les macro-organismes s’activent et transforment les matières décomposées en humus. Le compost a par ailleurs besoin de l’air et de l’eau pour sa survie. Il est alors nécessaire de vérifier si celui-ci est bien aéré et humide. L’apparition des odeurs peut être le signe que l’une des étapes a été mal réalisée.

En résumé, le compostage des matières issues des toilettes est un processus naturel et simple qui s’avère nécessaire et surtout obligatoire en France. Il faut toutefois préciser que certains types de toilettes sèches n’offrent pas cette possibilité de compostage.

En ce sens, il peut être utile de faire appel à Wombat Systèmes, une entreprise spécialisée dans la conception et l’installation des toilettes sèches publiques. Ces structures écologiques sont adaptées aux collectivités.

Copyright 2024. Tous Droits Réservés